En 2017, pour fêter les 60 ans de la troupe et son 55eme spectacle nous présentons ce classique de la comédie italienne, dans un décor original et en costumes d'époque !

60e année - 55e spectacle

L'EVENTAIL

Comédie de Carlo Goldoni

Mise en scène par Didier Codron

Retenez les dates

10, 11, 12 ET 17, 18, 19 MARS 2017

SALLE DUNOYER DE SEGONZAC

à Viroflay

Laissons à Goldoni le privilège de nous décrire le canevas de sa comédie :

« Le titre de la comédie est L’Eventail. Un éventail de femme lance l’action, la dénoue et fait toute l’intrigue. Le décor est unique et représente une place de village avec plusieurs habitations et des boutiques. Au premier lever de rideau, tous les personnages sont en scène dans des situations, des occupations et des postures différentes. Tous font quelque chose. La scène se vide en partie ou se remplit et la pièce se termine avec tous les personnages dans des situations nouvelles. »

Nous sommes sur la place du village de Maisons-Neuves dans la campagne milanaise et l’on découvre : Evaristo, jeune noble fortuné, follement amoureux (et c’est réciproque) de Candida, nièce de la Signora Geltruda, riche bourgeoise, prend le café avec le Baron Del Cedro qui a également des visées sur Candida.

Les boutiques s’animent. On y trouve La Couronne, l’hôtelier, qui aimerait bien épouser Giannina, sœur de Moricaud qui lui a promis sa main, au grand dam de Crespino, le cordonnier, amoureux de Giannina, Susanna, la mercière, femme de la ville mal à l’aise dans cette campagne, Timotéo, l’acariâtre apothicaire, P’tit Citron, le cafetier, Tognina, la servante de Geltruda, et le Comte de Roccamonte, noble ruiné, lecteur impénitent de fables.

Et l’éventail dans tout cela ? Eh bien c’est ce futile accessoire qui, en passant de main en main, déclenchera les passions en une cascade de quiproquos et d’imbroglios, entraînant tout ces personnages dans une course incessante où tous se retrouveront au final dans une situation différente.

C’est tout le génie comique de Goldoni de nous décrire dans la gaité et la légèreté, avec une précision d’horloger, le monde de ces petites gens en égratignant au passage, à l’instar de Beaumarchais, l’inconstance des nobles.

Carlo Osvaldo Goldoni, (1707-1793) Son œuvre dramatique est immense, quelques 200 ouvrages, touchant tous les genres, au théâtre comme à l’opéra. Ses comédies les plus célèbres (dont une trentaine seulement connues en français) sont Arlequin, serviteur de deux maîtres, la Trilogie de la villégiature, la Serva amorosa, Barouf à Chioggia, la Locandiera, les Rustres, les Cancans, l’Eventail…

D’une jeunesse aventureuse et peu studieuse, où il préférera suivre les comédiens dans leur tournées théâtrales à travers l’Italie en exerçant peu ou prou une profession d’avocat (qu’il abandonnera en 1748 pour se consacrer uniquement au théâtre), il découvrira la vie, celle des gens et des milieux très divers qu’il fréquentera lors de ses pérégrinations, comme une mine de personnages et d’incidents susceptibles d’être portés à la scène.

Grand admirateur de Molière et des comédies «à la française», il se posera en réformateur du théâtre italien sclérosé par les conventions et les travers de la commedia dell’arte. Progressivement, il fondera le jeu des acteurs sur la seule présence d’un texte écrit, précis, à respecter scrupuleusement, visant à créer avec réalisme de vrais personnages, à supprimer les masques, les improvisations et les pantomimes typées commedia dell’arte.

Mais les italiens n’étaient pas prêts à accepter ce bouleversement, et il s’exilera à Paris (pour ne plus revenir en Italie) en 1764, à la suite d’une querelle avec Carlo Gozzi, fervent défenseur des traditions de la commedia dell’arte.

Parisien, il ne sera pas apprécié non plus à sa juste valeur. Dans le besoin, il obtiendra néanmoins une pension royale qui lui sera supprimée à la Révolution. Il mourra dans la misère le jour, suprême ironie du sort, où la Convention décrètera le rétablissement de sa pension.

La presse locale et régionale en parle ...

Il reste quelques places disponibles pour L'Atelier d'adultes débutants

Contacter Olivier pour tout renseignements

et venez découvir sa méthode ludique et conviviale

lundi prochain:33 rue Coste et Bellonte à Viroflay

Copyright 2016 Association Groupe Unioniste de Viroflay, Jouy-en-Josas, Vélizy et Chaville - 33 rue Costes et Bellonte - 78220 Viroflay - France

Responsable de la publication : Arnaud G. Bonneville - contact@gtu-viroflay.org

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player